Véhicules électriques: Toyota pourrait devenir le prochain gros mal de tête de Tesla

Anonim

Toyota Motor Corp. s'engage sérieusement à intégrer des véhicules électrifiés à son parc. Cette décision va à l’encontre de l’opinion largement répandue selon laquelle le constructeur japonais suivait un chemin très différent de celui des autres constructeurs mondiaux cherchant à devenir «compétitif par rapport à Tesla».

Le 18 décembre, Toyota a annoncé qu'il proposerait des versions électriques de tous les modèles de ses véhicules d'ici 2025 et atteindrait l'objectif de vendre 5, 5 millions de véhicules électrifiés d'ici 2030. Cela comprendra 1 million de véhicules à zéro émission - véhicules électriques à batterie et carburant véhicules à cellules similaires à la Toyota Mirai.

D'ici 2025, le constructeur aura tous les modèles Toyota et Lexus disponibles en tant que véhicule électrifié dédié ou une option électrifiée sera disponible. Les options électrifiées incluent tout électrique, hybride plug-in, pile à combustible ou hybride.

Plus de 10 modèles de véhicules électriques à batterie seront disponibles dans le monde entier au début des années 2020. À la fin de la décennie 2020, la gamme hybride plug-in sera élargie.

Les véhicules électriques à passagers et commerciaux à piles à combustible seront développés au cours de cette période. Les hybrides feront l’objet de développements ultérieurs par l’intermédiaire du Toyota Hybrid System II.

FERMER

Les usines de recyclage chinois se préparent à une nouvelle vague de déchets: des piles de piles au lithium, alors que de plus en plus de véhicules électriques envahissent les rues de la Chine. Rapporte Samantha Vadas. Vidéo fournie par Reuters

Tout cela est lié au Défi environnemental 2025 de Toyota, qui vise à lutter contre le réchauffement planétaire, la pollution de l'air et à limiter les ressources naturelles et l'approvisionnement en énergie.

Quelques analystes automobiles et experts des médias ont reproché à Toyota de s'être trop préoccupé des véhicules hybrides et des véhicules à pile à combustible à hydrogène, tout en évitant l'intérêt public et les exigences des gouvernements en faveur d'une plus grande adoption des véhicules électriques.

Il y avait aussi un conflit entre Toyota et Tesla sur le constructeur japonais, laissant derrière lui sa participation dans le constructeur automobile électrique, qui s'est achevée en juin 2017. Le constructeur automobile japonais avait été l'un des premiers investisseurs dans Tesla. Les deux sociétés avaient travaillé ensemble pour intégrer la transmission électrique de Tesla dans un véhicule utilitaire sport entièrement électrique Toyota RAV4.

Le RAV4 électrique n'avait enregistré qu'un faible volume de ventes avant que Toyota décide de mettre fin à sa production en 2014. Toyota avait également vendu une grande partie de ses stocks de Tesla à cette époque.

Cette décision renforce l'argument selon lequel Toyota n'a fait que des efforts superficiels pour paraître conforme aux pressions croissantes du gouvernement pour faire face au changement climatique et à la pollution atmosphérique. Les véhicules électriques étaient devenus la principale source d'énergie de remplacement au cours des dernières années, gagnant le soutien des régulateurs.

Il a été renforcé par l'engagement des constructeurs automobiles allemands à déployer d'importants volumes de véhicules électriques d'ici 2025, principalement pour devenir plus compétitifs en termes de Tesla.

En réalité, Toyota occupe une place unique dans l’industrie automobile en couvrant toutes les bases et en identifiant la technologie qui décollera - batterie électrique, hybride rechargeable, pile à combustible à hydrogène ou hybride comme la Prius.

Toyota est le premier constructeur mondial de voitures hybrides essence-électricité. Mais il a été lent à adopter des véhicules entièrement électriques.

Le constructeur avait pris des mesures pour électrifier sa gamme de produits. À la fin de 2016, le président et chef de la direction, Akio Toyoda, a annoncé qu'il dirigerait un groupe de cadres chargés de superviser les prochains lancements de véhicules 100% électriques. Cela a conduit la société à révéler cette année qu'elle explorait les batteries à semi-conducteurs à longue portée pour rendre ses véhicules électriques plus compétitifs et plus attrayants pour les consommateurs.

Toyota semble s’inspirer davantage de la philosophie d’entreprise japonaise classique du «kaizen», qui se traduit par le développement d’une amélioration continue des produits et des technologies de la société. Pendant des années, Toyota était le meilleur vendeur de véhicules neufs au monde et souhaitait adopter une stratégie réaliste et rentable pour devenir véritablement compétitif, et beaucoup plus rentable que Tesla.

Oilprice.com est un partenaire de contenu proposant des informations et des commentaires sur le secteur de l’énergie. Son contenu est produit indépendamment de.

Plus de top lectures de Oilprice.com:

Les États-Unis demandent à la Chine d'appliquer de nouvelles sanctions sur le pétrole en Corée du Nord

Le prochain grand obstacle pour Keystone XL